Garde des enfants - Avocat à Saint-Étienne

Les enfants sont inévitablement impactés par le divorce ou la séparation de leurs parents. De ce fait, ces derniers doivent les préserver en veillant à ne pas bouleverser toutes leurs habitudes lors de l'organisation de leur nouvelle vie.

Malheureusement, il arrive que les deux conjoints ne parviennent pas à s'entendre sur le devenir des enfants. Ils doivent alors saisir le juge aux affaires familiales, dont l'objectif sera de préserver le bien-être et le confort des enfants.

En tant qu'avocat en droit de la famille, Maître Émilie Petit porte votre voix devant le juge aux affaires familiales de Saint-Étienne. Elle accueille les couples et les enfants dans ses cabinets de Saint-Chamond et de L'Étrat.

LES MODALITÉS DE LA RÉSIDENCE DES ENFANTS

Suite à un divorce ou une séparation, la résidence des enfants peut être établie chez l'un des deux parents.
Ces derniers ont également l'opportunité de mettre en place une résidence alternée : les enfants résident alternativement chez leur mère, puis chez leur père. Généralement, les enfants changent toutes les semaines.

Dans le cadre d'un divorce ou d'une séparation à l'amiable, les parents s'accordent sur la résidence des enfants. Ils inscrivent leur volonté sur une convention, soumise à l'homologation du juge aux affaires familiales.

Dans le cadre d'un divorce judiciaire ou d'une séparation contentieuse, il revient au juge aux affaires familiales de trancher. Vous pouvez faire valoir votre position par l'intermédiaire d'un avocat en droit de la famille.

À savoir que la résidence des enfants aura un impact sur la possibilité du versement d'une pension alimentaire. En effet, généralement, la pension alimentaire est versée par l'ex-conjoint à celui qui a la garde habituelle des enfants. Sachez toutefois que la pension alimentaire peut être versée dans le cadre d'une résidence alternée si les disparités de niveaux de vie entre les deux parents sont trop importantes.

Votre avocat en droit de la famille de Saint-Étienne peut vous représenter, vous conseiller et défendre votre position devant le juge aux affaires familiales concernant la résidence de vos enfants suite à votre divorce ou à votre séparation.

LE DROIT DE VISITE ET D'HÉBERGEMENT

Lorsque la garde des enfants est obtenue par l'un des parents, l'autre bénéficie généralement d'un droit de visite et d'hébergement. Il a ainsi le droit de voir ses enfants un week-end sur deux, ainsi que durant la moitié des vacances scolaires.

Les modalités du droit de visite et d'hébergement peuvent être déterminées par le couple en instance de divorce ou de séparation. Elles seront indiquées dans une convention, soumise à l'homologation du juge aux affaires familiales.

En cas de désaccord, il reviendra au juge aux affaires familiales de décider.

À savoir que lorsqu'un parent refuse son droit de visite et d'hébergement, l'autre peut saisir le juge aux affaires familiales pour demander une augmentation du montant de la pension alimentaire versée.

Maître Émilie Petit, votre avocat en droit de la famille de Saint-Étienne, est en mesure de faire valoir votre position, lors d'un divorce ou d'une séparation, concernant le droit de visite et d'hébergement. Elle vous reçoit dans ses cabinets de Saint-Chamond et de L'Étrat.

Contact

c